Tsuki Corporation - Annuaire de liens en dur


Simoryl's Blog

Blog autonome


Agent S
Nom : Simoryl
Localisation : Groland
Me contacter

Description :
Je suis moi
et tu es toi.
Toi c'est toi
et moi c'est moi.

Musique du moment :

House of Flying Daggers
Xiao Mei's Song


Retour vers le futur :

2009
2008
2007
2006
2005


Lien :

Le blog de Gam
Le blog de Sig



Retour

Les autres, les bus

[ 22/12/2005 23:56:43 ]

BusComme à mon habitude, je prends le bus tous les samedis pour faire les courses.
Comme d'habitude, il y a toujours autant de monde qui fait ses courses le samedi, souvent les mêmes têtes, les mêmes fantômes, les mêmes ombres. Pour expérience, prenez le bus à la même heure le même jour toutes les semaines pendant 1 mois, toujours les mêmes insouciants, les mêmes insignifiants. Par habitude je prends toujours le bus un arrêt avant les grandes surfaces, comme toujours j'ai une place assise et les autres non.
Comme souvent je finis par me retrouver debout après un bref sourire, mes sacs coupant mes doigts pendant tout le reste du trajet. N'avez jamais vous réfléchi, imaginé la vie de ces gens qui vous entourent le temps de ce court voyage ?

Cette femme par exemple, les cheveux teints, les rides creusant le visage de sillon, les yeux enfoncés soulignés par le poids de l'âge. Elle a su garder son air supérieur, celui tant connu de certaines vieilles hautaines. On pourrait la croire bourgeoise, mais ce manteau de fourrure qui a tout d'une bête malade au niveau du col, qui perd ses poils aux poignets et aux coudes, les entrailles décousues. Les sabots n'ont rien à envier au reste de la bête, usés jusqu'à la moelle.  
Plutôt que de garder cet argent pour l'héritage d'enfants qui ne savent même plus à quoi ressemble son visage et qui joueront les charognards de sa carcasse et de son livret, ne devrait-elle pas vivre, vivre simplement, vivre comme une femme. Son sourire reviendrait si vite et la rendrait si belle.

Cette autre femme, rongée par l'âge comme un arbre par les termites, rayonne encore comme une étoile qui vient de naître. Tassée sur le siège encore chaud de ma personne, elle respire la tranquillité. Voilà ce que c'est de vivre, respirer à fond, regarder les autres comme on se regarde le matin devant le miroir et profiter tous les jours de la vie.

Observez, regardez, ouvrez vos yeux sur toutes ces petites choses qui nous entourent. Des âmes grises qui vous bousculent dans le bus, aux simples petits cailloux foulés par les pieds de ces fous, en passant par les feuilles qui vibrent dans la brise avant de se lancer dans une course folle entre les jambes des passants.

Parce que je trouve vraiment ridicule de voir autant de petit con et de petite conne avec leur nouveau portable dans le bus qui vous les casse à tester toutes leurs nouvelles sonneries polyphoniques à la con en les accompagnant de petit cri porcin.
Pour vous faire remarqué, c'est gagné, vous êtes déjà catalogué dans le rayon super promo des têtes de con. Avec leurs yeux à deux centimètres de l'écran aux 65000 couleurs, futures métastases du cerveau en forfait illimité.

La jeunesse peut pardonner bien des choses, mais la vieillesse ne pardonnera pas d'être passer à côté de tout ce qui vous entoure comme un fantôme d'un autre monde, comme quelqu'un de déjà mort.

Simoryl


Commentaires




Wourf, ça philo grave ici :-)
Leviathan [ 05/01/2006 23:36:05 ]
Tiens c'est curieux qu'on se soit jamais croisé..... j'etais peut etre absorbé par mon portable.. -_-'
Plus serieusement, on a toujours eviter de faire nos courses les samedis. Tout ce monde qui nous rappelle la betise humaine a en nous faire vormir ..... c 'est pas bon pour la santé.


[ 09/01/2006 01:11:14 ] Sig


Ajouter un commentaire





Pseudo :
E-Mail :
Site web/Blog :






Copyright © 2005 - Concept Web - All Rights Reserved